Entre Thorigny et Sainte-Pexine, la nature est merveilleuse ! Aux alentours du château de Bois-Sorin, on sent clairement la césure entre deux paysages, plaine et bocage. …choisissons de remonter le fil du Lay.
La chaleur est écrasante… Que vois-je ? …Miracle, une abbaye !…
Remontons vite ce chemin, un chemin qui annonce quelque chose de très beau. Bien oui, oui une abbaye est forcément synonyme de rencontres, rencontre avec la grande Histoire mais espérons aussi y trouver la petite histoire, celle qu’on aime tant !
Daniel nous conte une histoire, celle avec un grand H mais aussi et surtout la sienne ; ses racines, sa famille, aïeux et enfants, il sait si bien associer passé, présent et futur, un futur particulièrement bien porté par son fils, Laurent et sa belle-fille, Sylvie.
Depuis trois ans, la famille Blanchet se consacre à la restauration de cette abbaye, observer, lire, comprendre l’organisation… un travail fastidieux mais ô combien valorisant ! Poursuivons désormais notre remontée du Lay, ce Lay qui offre des paysages si étonnants au niveau de Saint-Vincent.
Les amateurs de scrabble doivent impérativement retenir ce mot…hyponomeute… avec un H et un Y !
Transmettre une passion et créer du lien entre les personnes et la nature, elle est belle cette mission, la mission d’une vie en réalité, belle et noble surtout. Tout en regardant Jacky travailler, façonner cette petite branche de frêne avec mains et couteau, j’observe et je savoure l’instant partagé au plus près de la faune et de la flore !
Devant les dépendances – J’ai l’immense bonheur de vous présenter Monsieur Hubert David, un homme de caractère, passionné de fleurs et de vieilles pierres, un amoureux de la nature et entièrement dévoué à l’Auneau, son AUNEAU. Un dédale de roses anglaises, un coucher de soleil… une douce voix racontant une histoire… qu’il fait bon ici les amis… on suit !